En savoir plus

  • Pub BFGLa marque BFG doit son nom aux initiales des concepteurs de la moto : Louis Boccardo, Dominique Favario et Thierry Grange. A noter cependant que lors du développement de ce qui devint la BFG « définitive », Louis Boccardo ne faisait plus partie de l’équipe. Au même moment, d’ailleurs, il développait une autre moto à moteur Citroën, la MF… Nous y viendrons plus loin…, voir la page consacrée à la MF.

    .

  • Pub BFGLe « bureau d’études » de BFG SA assura la conception de la boîte de vitesses, ainsi que celle du pont arrière et des fonderies correspondantes. Le moteur d’origine Citroën (GSA) a bénéficié de nouveaux accessoires visant à améliorer les aspects esthétiques et fonctionnels: de nouveaux caches culbuteurs en alliage coulé, allumeur et pompe à essence d’origine (situés en bout d’arbres à cames sur la voiture) remplacés sur la moto par un Allumage Électronique Intégral, et une pompe électrique immergée dans le réservoir d’essence en plastique soufflé.Les équipements de la BFG sont ceux d’une moto de grand tourisme : transmission acatène, carénage intégral garantissant une grande protection, tableau de bord « Jaeger » dérivé de l’automobile Renault R5 Alpine offrant les indications habituelles, (point mort, zone rouge, etc.…). Le moteur de la BFG lui confère des qualités indubitables de grande routière, disposant de son « couple » maximum dès les premiers tours moteur.

  • Pub MBKLa production des BFG dans l’usine de la Ravoire (Chambéry) fut d’environ 400 modèles de 1982 à fin décembre 1983. A partir de 1984 l’usine MBK de Saint Quentin reprit la fabrication, sans toutefois « parvenir » à produire, jusqu’en 1988, beaucoup plus de 150 machines… L’année suivante, le stock de pièces « usine » fut cédé à « l’Atelier Précision », fabricant de side-cars « à l’ancienne » du Nord de la France, aujourd’hui disparu. L’Atelier Précision assembla encore quelques dizaines de machines…En 1996, l’Atelier Précision ayant cessé son activité, le stock de pièces fut racheté par le Moto Club BFG, qui assure désormais l’approvisionnement en pièces de rechanges, mais la production des BFG est désormais belle et bien terminée.